Sélectionner une page

Le premier ministre Hepburn déclare qu’il ne fera pas adopter de lois contentieuses pour financer les écoles catholiques, mais que le fardeau du financement de celles-ci sera allégé par le truchement de subsides gouvernementaux à toutes les écoles de l’Ontario.