Sélectionner une page

Jusqu’en 1885, dans Prescott et Russell et dans le sud-ouest de l’Ontario, les écoles françaises du réseau public passent graduellement aux écoles séparées, qui semblent plus aptes à accueillir la population francophone et lui permettre de poursuivre l’enseignement en français, même lorsque celui-ci est prohibé.

L’instruction publique décrète l’usage de l’anglais dans l’enseignement. Par cette règlementation, les écoles françaises sont converties en écoles anglo-françaises.