Suite à l’affaire Mahé, l’Article 23 de la charte reconnaît la variété de formes de gestion et de contrôle des institutions scolaires de la minorité de langue officielle suivant le nombre d’élèves.

L’Article 23 et la gestion scolaire