Saviez-vous qu’octobre est le Mois de la sensibilisation à la cybersécurité? Eh oui! Pour l’occasion, nous avons décidé de vous partager un petit article sur le sujet. Parce que la sécurité en ligne, c’est important!

Commençons par la base : pourquoi la sensibilisation à la sécurité en ligne est-elle extrêmement importante? Parce que personne n’est à l’abri de l’hameçonnage ou de l’intimidation, surtout pas sur Internet! Vous pourriez penser que ce genre d’action se fait rare, mais au contraire, c’est beaucoup plus fréquent qu’on ne le pense!

Vous êtes peut-être familier avec les cybercriminels, ceux et celles qui tentent d’obtenir vos renseignements personnels de toutes les façons possibles. Certains vont même jusqu’à se faire passer pour un membre de votre famille ou une entreprise connue. Avec le temps, nous avons appris à mieux les distinguer, mais même la personne la plus avisée peut se faire berner. En conséquence, la victime peut se faire voler son identité et entacher son dossier de crédit ou perdre l’accès à ses réseaux sociaux, pour ne donner que quelques exemples. Si jamais vous souhaitez vous amuser un peu et gâcher la journée d’un ou d’une cyberpirate, voici une ressource qui saura vous aider :

Combattez l’hameçonnage : Gâchez la journée d’un cybercriminel

Il arrive que des jeunes d’âge scolaire soient les cibles ou les victimes de cybercriminels, mais c’est plus commun chez les adultes. Les jeunes ont beaucoup plus de chances d’être victimes de cyberintimidation que de cyberpiratage. Ouf! Cyber-ci, cyber-ça… Ce n’est pas un sujet qui est simple à comprendre ni à gérer. On comprend maintenant pourquoi le Gouvernement du Canada dédie un mois complet à la campagne #MoisCyber2022! Au juste, en parlant de « pas si simple », la cyberintimidation, qu’est-ce que c’est exactement?

Selon le Dictionnaire des francophones, voici la définition :

Cyberintimidation (n.f.)

Violence, en particulier psychologique, harcèlement, humiliation, intimidation, utilisant les moyens de communication technologiques (Internet, etc.) comme support.

 

En autres mots, la cyberintimidation est l’action de causer intentionnellement un sentiment d’humiliation, de peur ou d’angoisse, de tristesse et de perte de contrôle chez la victime par des actions ou des paroles au moyen d’une plateforme virtuelle.

Pourquoi est-ce que les jeunes se dénigrent sur Internet? En fait, la question qu’on se pose depuis toujours, c’est plutôt « Pourquoi les gens s’intimident-ils? », tout simplement. De nombreuses recherches ont été réalisées afin de trouver la réponse à cette question. Des millions de raisonnements en sont ressortis sans toutefois nous aider à comprendre ce qui s’y cache vraiment. Chaque situation est différente, tout comme les raisons derrière celle-ci. Cela dit, bien que l’invention d’Internet comporte de nombreux avantages, elle a aussi apporté l’aspect de l’anonymat et le sentiment de détachement qui facilitent les attaques.

Le gros problème avec ce genre d’attaque, ce sont les répercussions : anxiété, peur, renfermement de soi, perte de confiance, suicide, etc. La cyberintimidation détruit des vies, littéralement! Ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Au même niveau que l’intimidation, la cyberintimidation est extrêmement toxique chez les jeunes. Malheureusement, la cyberintimidation étant virtuelle et accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, il est très difficile pour nos écoles d’empêcher ces comportements. Néanmoins, L’École catholique prend l’intimidation et la cyberintimidation très au sérieux. Nos écoles sont proactives, effectuant beaucoup de sensibilisation et de prévention en continu par des présentations, des discussions, des activités, des sondages, des formulaires de dénonciation et bien plus. La cyberintimidation est peut-être impossible à éliminer entièrement, mais une fois dénoncée, elle est tout de suite prise en charge. Des conséquences sont mises en place et des ressources sont partagées avec les victimes et les familles.

La cyberintimidation en tant que telle n’est pas encore considérée comme un acte criminel par le système de justice. Toutefois, plusieurs actes sous cette branche le sont. Il est donc possible que votre école vous encourage à porter plainte auprès des autorités locales. Nos conseils scolaires entretiennent d’ailleurs d’excellentes relations avec la Police provinciale de l’Ontario. Si des actions peuvent être prises au niveau de la justice pour aider les élèves à contrer des situations de cyberintimidations, soyez assurés que nos membres du personnel les appuieront dans le processus.

Ensemble, combattons la cyberintimidation

Maintenant que nous avons parlé de cyberintimidation, que faisons-nous pour la prévenir dans nos écoles? Nous employons diverses méthodes.

Afin d’offrir un environnement d’apprentissage complet, innovateur et stimulant, nos écoles utilisent la technologie et des espaces virtuels tous les jours. Cela pourrait offrir un point de contact ou d’accès supplémentaire aux personnes mal intentionnées. Toutefois, nos informaticiens et informaticiennes programment nos serveurs de sorte que les élèves n’aient pas accès aux sites Web douteux.

De plus, chacun de nos conseils scolaires offre un moyen de dénonciation numérique qui permet de signaler toute situation d’intimidation ou de cyberintimidation. Les élèves peuvent remplir ces déclarations dans l’anonymat complet, qu’ils en soient victimes ou témoins. Cela encourage les signalements et nous donne un meilleur portrait de ce qui se passe dans nos écoles. Trop souvent, les élèves ne dénoncent pas les situations de peur d’avoir des ennuis. L’anonymat élimine ce facteur et nous aide à assurer un suivi de plus près.

Il est tout de même primordial de comprendre que la génération étudiante actuelle a grandi avec la technologie au bout des doigts. L’important est donc, d’abord et avant tout, de les sensibiliser aux conséquences de leurs actions et à l’information et aux images qu’ils et elles observent sur le Web. Le Conseil scolaire de district catholique de l’Est ontarien explique bien notre pensée à ce sujet : « Il est important de transmettre aux jeunes le pouvoir de contrôler leurs renseignements personnels. En leur donnant accès à leur environnement personnel, plutôt que de chercher à les surveiller en ligne (même avec les meilleures intentions), nous leur permettons d’expérimenter et de développer leurs idées et de forger leur identité. Alors, les jeunes auront la chance de grandir, de se développer, d’apprendre à devenir autonomes et de cultiver la confiance mutuelle dans leurs relations avec leurs parents, leurs enseignants et leurs pairs. » Bien éduquer et sensibiliser les jeunes sur le sujet vaut beaucoup. Nos élèves sont très intelligents!

Si vous souhaitez en apprendre davantage à propos de la cybersécurité et de la cyberintimidation, visitez le site Web du Gouvernement du Canada Pensez cybersécurité ou renseignez-vous auprès de votre école pour connaître les mesures mises en place et les ressources disponibles.

Pour vous proposer des articles variés et pertinents, nous aimerions connaître les sujets qui vous intéressent et vous tiennent à cœur. Écrivez-nous par message privé sur Facebook ou Instagram s’il y a un sujet en particulier que vous souhaiteriez connaître davantage.

Nos articles sont publiés de manière sporadique, alors suivez-nous sur les réseaux sociaux pour ne rien manquer!